Le guide ultime pour réussir son Persona Télécharger

Fermer

Quelle méthode adopter lors de sa refonte de site web ?

Ce n'est pas la première fois que l'on aborde la méthodologie Growth Driven Design sur le blog Mychefcom. Convaincus par ses résultats, nous abordons aujourd'hui le processus de cette méthodologie, qui permet -entre autre- le lancement d'un site web dans un temps record.

Lorsqu'une entreprise décide de se lancer dans une refonte de site web, il n'est pas rare d'être confronté à des problématiques budgétaires, de compétences en interne ou encore de temps pour le réaliser. Votre site web représente (ou devrait représenter) votre plus belle vitrine et votre meilleur argument de vente et représenter un réel levier pour transformer vos prospects en clients. Les processus de refonte de site web classiques sont souvent très longs et très couteux pour les entreprises sans aucune assurance d'obtenir les résultats souhaités. Grâce à la méthodologie GDD, vous êtes en mesure de lancer votre site web plus rapidement et de l'améliorer continuellement grâce aux données qu'il génère.

Rappel : qu'est ce que le Growth Driven Design (GDD) ?

Le Growth Driven Design (ou GDD) désigne un processus où le marketing et le design travaillent ensemble pour atteindre des objectifs communs.

En français, le growth driven design peut s’apparenter à un design orienté "croissance". Une nouvelle approche qui a pour vocation de créer des sites web innovants et performants en les adaptant en temps réel grâce aux données des utilisateurs.

cta-growth-driven-design-b.png

Téléchargez gratuitement le guide complet du Growth Driven Design

Le processus Growth Driven Design est scindé en 3 grandes phases distinctes. La phase 1 qui comprend la partie stratégique et la wishlist, la phase 2 qui constitue le lancement de la première version du site et la phase 3 qui comprend les moyens techniques nécessaires à l'amélioration constante et récurrente du site.

À lire également : Les fondamentaux du Growth Driven Design

#1 Définition de votre stratégie et wishlist

1- Définissez vos objectifs

Comme pour une refonte de site traditionnelle, la première étape en GDD consiste à définir votre stratégie. Cette étape permet de répondre aux questions évidentes et fondamentales : quels sont les objectifs de mon site web ? Mais aussi : est ce que vos objectifs marketing changent entre l'ancienne et la nouvelle version de votre site web ?

2- Exploitez votre persona

Le Growth Driven Design s'attache à placer vos visiteurs au centre de la stratégie. C'est pour cela que l'étape de création du persona de votre entreprise est un élément indispensable.

Grâce aux recherches menées pour réaliser votre persona inbound marketing, vous pourrez identifier les différentes typologies de visiteurs de votre nouveau site.

3- Réalisez un audit de votre site

exploiter-site-actuel-refonte.jpeg

Réaliser un audit de votre site actuel (s'il s'agit d'une refonte) est une étape qui vous permettra d'identifier les éléments à améliorer, modifier ou conserver en fonction de leurs performances actuelles.

Par exemple :

  • Visualisez le trafic mensuel, les pages les moins visitées, les plus visitées...
  • Observez les taux de conversion sur vos différents formulaires (si vous en avez)

Ces indicateurs de performances vous indiqueront les éléments à optimiser, conserver ou modifier, voire supprimer.

4- Établissez la Wishlist

L'étape suivante de votre stratégie Growth Driven Design est la création de votre wishlist. C'est le moment de rassembler votre équipe pour brainstormer afin de dresser une liste des éléments que vous souhaitez voir apparaitre sur votre site.

L'idée est de rassembler toutes les idées créatives, impactantes, innovantes que vous avez pu déduire de vos recherches avec votre équipe afin que votre wishlist soit la plus précise et complète possible. À ce stade, ne vous mettez pas de barrières ! Imaginez votre site web parfait sans contraintes techniques, de budget ou de temps.

Par exemple : Une vidéo en background, du contenu qui s'adapte en fonction de vos contacts identifiés, une page recrutement, une page partenaires, un logo animé, etc. 

#2 Lancement de la version 1 du site web GDD

1- Priorisez votre wishlist : la règle du 80/20

Après la création de la wishlist, vous devez commencer par trier et prioriser les éléments pour déterminer quels points doivent être traités en premier. Les éléments indispensables au lancement seront présents dès le site de lancement : il s'agit des 20%.

Parcourez la liste avec votre équipe et identifiez les 20% d'éléments qui produiront 80% des résultats. C'est-à-dire les éléments qui auront un impact direct pour vos utilisateurs :

  • Quelles pages maximiseront vos taux de conversions pour générer des leads qualifiés ?
  • Quelles pages sont indispensables à la bonne compréhension de votre coeur de métier ?
  • Des éléments de réassurance pour vos visiteurs

Une fois que vous avez identifié ce coeur d'éléments prioritaires, vous pouvez piocher les autres éléments de votre liste afin de les classer du plus important au moins important.

2- Lancement du site

Lors d'une refonte de site web traditionnelle, le site est développé uniquement lorsqu'il est "fini" (quand son arborescence, son contenu... sont bien déterminés). En GDD, la première version du site mis en ligne est une version de lancement (appelé aussi "launchpad website" en anglais) elle comprend le minimum de fonctionnalités pour être lancée.

Exemple : la version 1 d'un site B2B ne contiendra pas de page "recrutement", car celle-ci n'est pas indispensable au bon fonctionnement et à la compréhension du domaine d'activité d'une entreprise.

Toutes les autres actions d'améliorations et d'optimisations partent de cette version.

La première version du site sera donc lancée rapidement, même si elle ne sera pas parfaite. Cette version définira votre point de départ à partir duquel votre site ne cessera de s'améliorer, notamment vos taux de conversion et l'identification de vos visiteurs.

Vous venez tout juste de mettre en ligne un nouveau site web ? Testez votre site et utilisez-le comme site de lancement !

#3 Amélioration constante et récurrente du site

schema-methodologie-gdd.png

Schéma de l'organisation de la méthodologie Growth Driven Design, incluant des exemples d'améliorations à apporter à votre site web.

1- Récoltez la data suffisante

La méthodologie GDD sera efficace seulement grâce à la collecte de data.

La dernière étape de la construction de votre site consiste en la collecte de données qualitatives et quantitatives, qui apporteront de l'information capitale à propos de :

  • Vos objectifs définis lors de la phase stratégique
  • Les éléments prioritaires que vous avez identifiés
  • Chaque hypothèse liée aux éléments d'actions implémentés sur votre site de lancement

2- Amélioration continue : le cycle Growth Driven Design

Le cycle GDD est le coeur de la méthodologie. Ce cycle constitue une boucle d'expérimentation continue d'apprentissage et d'amélioration de votre site internet.

cycle-continu-growth-driven-design.png

Le cycle Growth Driven Design est complet : vous n'avez qu'à le répéter à l'infini !

3- Le persona, toujours le persona

Tout le cycle GDD se base autour du persona. Celui représentera en effet les visiteurs de votre site web et vos potentiels clients : ceux que vous souhaitez atteindre.

Demandez-vous à chaque mise en place d'éléments si cela est pertinent avec le persona et quelle valeur cela lui apporte.

Si, à un instant T, vous trouvez qu'une action n'apporte pas clairement de la valeur ou n'a pas de lien avec le persona : prenez du recul et réévaluez ce sur quoi vous êtes en train de travailler. 

Vous n'avez toujours pas construit votre persona ?
→ Téléchargez gratuitement notre guide complet pour construire votre persona facilement

New Call-to-action
Alice Talaga

Alice est responsable de l'inbound marketing au sein de Mychefcom. Curieuse et passionnée par les leviers du marketing digital, elle s'est tournée très rapidement vers l'inbound marketing.